Européens de tous les pays, unissez-vous !

Jamais dans son histoire récente l’Europe n’a été aussi confrontée à la question de l’unité qu’aujourd’hui. Les événements des derniers mois ont montré qu’une collaboration rapprochée est inévitable pour surmonter tous nos problèmes.

Seule une coopération intergouvernementale non partisane peut être garante de la paix et de la liberté. Encore une fois, néanmoins, on observe qu’un scepticisme envers les institutions européennes forge l’esprit de nombreux citoyens de l’U.E. et des gouvernements de certains États membres.

La crise financière internationale, qui a également mis en lumière nos faiblesses, nous démontre que le projet d’une Europe unie n’est pas encore achevé. Les questions et attributions claires de responsabilité sont probablement les seules possibles dans le but de sensibiliser les acteurs européens à ces enjeux.

Nous ne devons pas accuser de façon prématurée tel ou tel État comme étant à l’origine de la crise.

Nous devons faire face à nos responsabilités et surmonter la grande mission à laquelle nous sommes confrontés.

Mais, en même temps, il ressort déjà de cela que nous sommes sur la bonne voie pour mettre nos finances en ordre. Ce n’est qu’en suivant ce chemin que nous pouvons regarder l’avenir avec espoir. Et ce, même si les préoccupations et les craintes de nos citoyens ne sont pas fondées. Nous avons besoin de la solidarité de tous, de gouvernement à gouvernement, de personne à personne.

Le processus d’intégration de l’Europe n’est pas encore achevé. C’est le cas de certains pays d’Europe qui n’appartiennent pas encore à notre famille européenne. Nous devons nous appuyer sur les changements et les évolutions démocratiques positives dans les différents pays. L’introduction et la propagation de nos valeurs communes doivent être notre mot d’ordre et il ne faut pas céder à une trop grande inquiétude. Chaque pays en Europe doit avoir la chance et l’espoir de devenir un membre à part entière de l’Union européenne. La coopération, en particulier avec les pays d’Europe de l’Est, les Balkans et la région méditerranéenne, est une priorité selon moi.

Au XXIe siècle, l’Europe a besoin de se faire davantage entendre dans d’autres régions du monde. Si l’Europe parle toujours d’une seule voix dans le monde, nous pouvons devenir des partenaires d’égal à égal avec les États-Unis et la Chine non seulement économiquement, mais aussi politiquement. Notre principe est l’attachement à la démocratie, les droits de l’Homme et la prospérité. Nous ne devons jamais oublier les populations qui ne peuvent pas bénéficier pleinement de ces valeurs.

Enfin, nous ne devons pas oublier nos descendants. Le monde que nous avons maintenant la capacité de façonner sera celui de nos enfants. Compte tenu de notre responsabilité pour l’avenir, nous devons nous engager à limiter durablement les effets du changement climatique. L’Europe a besoin d’une politique énergétique commune ambitieuse, respectueuse de l’environnement.

 Chers Européens,

Avant que ces objectifs ne soient atteints, nous devrons continuer sur cette voie. Une Europe forte est le fondement de notre prospérité et de notre liberté. Nous avons tous la responsabilité de travailler pour une Europe unie. Nous avons tous besoin de l’Europe et l’Europe a besoin de nous. C’est pour toutes ces raisons que j’ai décidé de créer ce blogue.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s